Problème et symptome

Le terme Mérule regroupe plusieurs genres et espèces de champignons macromycèdes responsables d'importantes dégradations dans les bâtiments. Capables d'incruster les maçonneries dégradées en profondeurs, la présence de ces champignons requiert toujours l'application d'un traitement spécifique. Communément, la Mérule désigne le parasite le plus connu et le plus virulent, le serpula lacrymans (Wulf.:Fr-Schroet), anciennement appelé Mérulius.

Pratiquement jamais rencontré en milieu naturel, la Mérule se rencontre dans les bâtiments des régions tempérés où elles se propagent sous forme de spores ou de fragments mycéliens. L'air, l'eau, les insectes, les xylophages, les animaux domestiques, l'homme lui-même et les objets divers qu'il transporte, assurent la dissémination du champignon.

Déposés sur un substrat adéquat et en présence de conditions de milieu favorable, les spores peuvent germer. Le premier stade correspond au développements de fins filaments de quelques microns de diamètre, les hyphes. Les hyphes constituent la structure végétative des champignons. Ils servent à véhiculer l'eau et la nourriture et vont former le mycérilium qui selon le site, prend divers aspect: masse presque charnue de mycérilium dans un espace sous plancher, lambeaux foliacés derrière des panneaux, masses ouateuses dans une cave, etc...

Au stade ultime, le mycélium donne naissance à un carpophore rouille-orangé (ou fructification) qui générera une multitude de nouvelles spores.